Ils nous ont fait confiance pour une VAE

Catherine H. - Droit social

Tout en m'obligeant à replonger dans mon vécu, la VAE m'a permis de prendre du recul par rapport à mes activités. L'originalité de la démarche résidait dans la façon de procéder par effet miroir entre théorie et pratique pour analyser la pratique à travers le prisme du vécu professionnel. C'est ce va et vient nécessaire pour structurer mon expérience autour des savoirs mobilisés, mais également autour des thèmes à traiter dans le cadre du diplôme que je visais, m'a permis de porter un autre regard sur mes réalisations et mon expérience professionnelle et m'a incité à axer mon mémoire sur des faits tangibles, objectifs, en lien avec les connaissances théoriques à démontrer.

Outre l'exercice intellectuel très intéressant et complet, la VAE m'a permis de prendre conscience des acquis résultant de mon expérience professionnelle. Le suivi et les conseils de qualité, dont j'ai pu bénéficier grâce à mon accompagnatrice VAE, ont été plus que précieux. Cet accompagnement doit être un critère de choix déterminant dans le choix de l'organisme, car de lui dépend réellement la poursuite de la démarche à son terme.

Quand au bout du compte on obtient son diplôme, on se dit que son vécu valait vraiment quelque chose. Sans compter que la VAE reste une voie royale pour la reconversion ou la promotion professionnelle.

Cindy L. - Ressources humaines

"Plus de 13 années d’expérience dans mon domaine que sont les Ressources Humaines et titulaire un Bac +3, j’avais ce besoin de reconnaissance d’un point de vue académique de mes années d’expériences professionnelles.

J’étais extrêmement motivée par le projet qu’est la VAE car j’ai et j’avais pour objectif de continuer à m’épanouir et évoluer dans mon métier que je vis avec passion.

La constitution de mon dossier VAE m’a fait prendre conscience de tout le chemin parcouru jusqu’à aujourd’hui et du développement de mes compétences tout au long de ces dernières années.

L’exercice de rédaction du dossier m’a confrontée à une prise de recul certaine et une prise de conscience de la valeur de chacune de mes compétences techniques mais aussi comportementales que je recommande à tous ceux qui souhaitent se lancer dans ce projet.

Je suis fière de pouvoir compléter mon CV d’un Master aujourd’hui et ainsi augmenter mon employabilité."

Hélène S. - Culture/Tourisme

"Cette VAE m’a permis d’obtenir un diplôme dont je n’aurai jamais pu suivre l’enseignement traditionnel en travaillant, pour des raisons géographiques, financières et d’emploi du temps.

Cette VAE a représenté un gros travail personnel, ce travail m’a confortée d’une part dans le désir d’obtenir ce diplôme et d’autre part a été le moteur de cette démarche.

J’ai été encouragée et guidée pendant ce travail par une personne du service de la formation continue, qui m’a aidée à construire mon dossier VAE.

A l’issue de la VAE, l’obtention du diplôme que je préparais, m’a ouvert des opportunités de travail nouvelles dans mon domaine."

Isabelle G. - Sciences de l'éducation

"Outre la certification visée me permettant d’être en conformité avec les obligations légales concernant l’exercice de mon métier, une réelle satisfaction personnelle et plus d’assurance dans l’exercice de mon activité professionnelle. Egalement elle m’a donné envie d’aller plus loin vers un master 2 voire un doctorat, seul le temps malheureusement me manque pour donner corps à ces projets.

Tout bien pesé ce qui m’a le plus touché au-delà de la réception de mon diplôme, c’est l’applaudissement des membres du jury VAE à la fin de l’entretien. Je l’ai vécu comme une réelle reconnaissance de mes compétences professionnelles et je me sens grâce à cela beaucoup plus sûre de moi."

Jean M. - Sciences de l'éducation

"La VAE m’a apporté :
  • Une assurance et une assise professionnelle.
  • Une reconnaissance de la part de ma direction.
  • Une attribution de prime sur le salaire
  • Une flexibilité dans l’emploi occupé
  • Une aisance dans l’exercice de ma fonction"

Laurence G. - Culture/Tourisme

"La VAE m’a permis de récapituler mon parcours sur 20 ans et tout l’éventail de mes activités en tant qu’enseignante en Histoire de l’Art. Le soutien de mon accompagnatrice pour la rédaction a été très précieux car il m’a aidé à donner plus de précisions sur certains aspects de mon expérience professionnelle et quelque fois à simplifier mon style en allant à l’essentiel.

C’est aussi une reconnaissance de tout un travail qui s’est élaboré sur plusieurs années et qui ouvre sur une nouvelle page professionnelle.

Merci encore !"

Lisa C. - Urbanisme

"J’ai obtenu la validation du Master 2 en aménagement et urbanisme.

Après avoir soutenu mon mémoire devant le jury VAE, j’ai obtenu une validation partielle de celui-ci. Le jury m'a demandé de compléter mon dossier en validant 4 UE à l’université de Nanterre.

Ce parcours VAE m’a pris 18 mois voire un peu plus. Pour se lancer, il faut prendre conscience du temps nécessaire, souvent sous-estimé, au détriment du temps personnel. Il faut donc être très motivé pour mener la démarche à son terme, mais au final c’est très gratifiant.

Cette expérience m’a permis de découvrir des ressources insoupçonnées et d’acquérir une discipline nécessaire au poste que j’occupe aujourd’hui.

J'ai entrepris cette démarche, tout en étant en poste et dans une perspective d'évolution au sein même de mon entreprise. Après quelques années passées dans le logement social, j’ai découvert une profession qui m’a donné envie d’approfondir, de repenser mes missions et de valider mes compétences par un diplôme.

Obtenir ce diplôme par la VAE, m’a apporté la liberté de travailler à mon rythme, et l’accompagnement que j’ai bénéficié a été essentiel à ma réussite."

Sally O'. - Assistante en anglais, étudiante MEEF1 2nd degré

"Mon patron m’a encouragé à me lancer, j’étais curieuse de savoir si j’étais capable d’obtenir une licence et puis j’ai fais confiance à chaque membre de l’équipe VAE à Nanterre. A chaque étape de l’année, ma tutrice et ses collègues ont su m’apporter la réponse qu’il fallait pour que j’avance dans mon projet. Je ne voyais parfois pas où j’allais mais j’ai fait confiance aux professionnels et j’ai pu obtenir ma licence en totalité en juin 2018. Grace à la VAE, maintenant, je suis des cours à plein temps pour un Master à l’Université de Nanterre et je comble mes lacunes. Je manque encore de confiance en moi mais la VAE m’a conforté en montrant que mon expérience personnelle et professionnelle comptent. La VAE n’existent pas dans beaucoup de pays étrangers, nous avons de la chance en France, alors lancez-vous ! Si votre dossier est accepté, cela montre que votre profil a des chances de réussir. C’est comme une thérapie professionnelle et ça fait du bien."

Salvino R. - Metteur en scène, dramaturge

"La VAE m’as permis de découvrir en moi des compétences professionnelles que je ne savais pas les avoir, grâce au parcours de la VAE j’ai pu retrouver des appuis forts que j’ai mis au profit de ma profession. L’expérience de la VAE permet vraiment une réussite personnelle et professionnelle. Je pense que toute le monde devrait faire l’expérience de la VAE, à travers l’action concrète de ce parcours j’acquis de l’ampleur et cela ne peut être que bénéfique pour tout le monde. Avec la VAE j’ai pu acquérir une expérience supplémentaire en profondeur."

Marie-Antoinette M. - Communication

"J’ai entrepris une démarche VAE à l’origine pour rentrer dans des grilles salariales correspondant à mon niveau d’étude. Et j’ai gagné bien plus que cela en validant ma VAE. Certes mon Master 2 sur mon CV me permet de rassurer d’éventuels clients ou recruteurs. Mais d’un côté plus personnel, j’ai pris confiance en moi. Mon dossier m’a permis de me montrer que j’avais eu un parcours cohérent et que j’avais déjà un bon bagage pour réussir !

Cette confiance en moi, ce recul sur mon parcours et le M2 sur mon CV m’ont permis de monter ma société et d’aujourd’hui avoir mon agence de communication digitale qui fêtera ses 3 ans en octobre !

Je ne regrette donc absolument pas cette démarche qui peut être longue mais qui m’a vraiment permis de m’assumer professionnellement."

Nathalie D. - Gestion des associations

"La démarche de VAE a représenté pour moi une étape importante de ma vie professionnelle.

Elle m’a permis de prendre du recul sur mon passé professionnel et de me rendre compte des évolutions et des compétences acquises, compétences que je n’avais d’ailleurs pas identifiées comme telles.

Il me semble que chaque individu devrait pouvoir à un moment « T » bénéficier d’un temps pour effectuer une telle démarche même si elle n’aboutit pas nécessairement à un diplôme.

Pour ma part, j’ai vécu l’octroi de l’intégralité du diplôme avec beaucoup d’émotion.

J’ai eu la chance d’être bien accompagnée et soutenue dans cette démarche par l’équipe VAE de Paris Nanterre, et je les en remercie vivement."

Nathalie M. - Sciences de l'éducation

"La préparation du diplôme a représenté une parenthèse de 18 mois de travail effectif, sans compter la constitution du dossier de recevabilité. Cette parenthèse, très longue sur le moment, ressemble aujourd’hui à une sorte de fichier « zippé » et refermé, où les efforts fournis et les impressions ressenties pendant toute la durée du chantier auraient été compressés.

La VAE m’a permis d’accéder à une démarche, des savoirs théoriques et une méthodologie universitaires. En cela, elle a constitué un enrichissement intellectuel indéniable alors que mon parcours professionnel m’avait jusque-là vouée à l’acquisition de compétences et de technicité (Brevet de Technicien Supérieur, longue expérience en entreprise puis enseignement en lycée professionnel).

Outre l’enthousiasme suscité par la création d’une « œuvre » de l’esprit, la VAE m’a aussi apporté une victoire personnelle dans le dépassement de soi. Elle requiert beaucoup de persévérance, voire de pugnacité, car il faut accepter de remettre cent fois son ouvrage sur le métier et de voir reculer sans cesse le point final, en raison de finitions qui peuvent sembler interminables, d’autant plus que la fatigue se fait ressentir.

L’élaboration du dossier est un défi (auquel il faut adhérer pleinement ou pas du tout) qui nécessite tout à la fois une prise de hauteur, une vision d’ensemble et un attachement aux détails, depuis la quête de la bonne ressource jusqu’à la bonne tournure de phrase, le soin apporté au style, la traque aux fautes d’orthographe, aux lourdeurs, aux répétitions, etc. Elle demande en tout cas beaucoup d’humilité.

Il faut accepter – les premiers mois – d’être désorienté(e), perdu(e), de ne pas cerner avec exactitude les attentes du cahier des charges, de ne pas connaître la direction. Il faut accepter les remises en question, les nombreux ajustements, les arbitrages, les renoncements et aussi la lenteur que prennent les choses (le temps de la lecture, de la sélection des savoirs, de l’analyse, de la rédaction). Avoir un enjeu solide permet de surmonter les difficultés.

Lors de la soutenance orale de mon dossier, j’ai apprécié l’écoute bienveillante du jury qui a su me mettre en confiance et apaiser un stress énorme.

Quant à l’accompagnement du SFC, il est remarquable.
J’ai été personnellement impressionnée par la finesse et la pertinence des analyses effectuées sur mon travail et des commentaires prodigués au long cours avec beaucoup de constance et la distance appropriée quand viendrait parfois l’envie de s’épancher un peu.

Je pense que la conduite à terme d’un tel projet représente dans une existence une réalisation personnelle qui compte."

Patrice A. - Droit social

"Valider ses acquis, c’est aussi montrer que le parcours professionnel peut être très riche en connaissances et compétences. Elle laisse la possibilité de se réorienter après l’obtention du diplôme visé. Elle démontre que l’on peut partir d’un niveau VI – V et arriver à des niveaux que l’on n’aurait même pas imaginés, notamment me concernant à un niveau I (M2) Elle est bien évidement source de travail important, mais délivre une satisfaction rarement atteinte quand celle-ci se termine sous les meilleurs auspices. Je la conseille car elle peut changer votre vie professionnelle ou tout simplement d’évoluer vers de nouvelles fonctions. Par ailleurs, il n’est jamais trop tard puisque j’ai obtenu mon diplôme après l’âge de 50 ans. Elle laisse donc la possibilité à tout un chacun d’y prétendre sans difficultés d’autant que vous êtes accompagné par des accompagnateurs.trices très qualifié.es. C’est une belle réussite pour l’ensemble des intervenants et vous en sortez tellement grandis. J’en garde un excellent souvenir, notamment lors du jury final…

Sandrine D. - Finance

"Âgée de 45 ans et à un tournant professionnel, j’ai décidé d’effectuer une VAE afin de faire le point sur mon parcours professionnel, et de prendre conscience de tout ce chemin parcouru à partir d’un diplôme Bac+2. Au cours d’entretiens de recrutement, j’ai constaté que les entreprises regardaient toujours le niveau du diplôme et pas uniquement l’expérience professionnelle. Grâce à la VAE, j’ai ainsi valorisé toutes ces années d’expériences professionnelles en obtenant un diplôme de niveau Bac+5.

J’ai suivi quelques cours pour valider mon diplôme, mais en soit, le résultat final est là, j’ai obtenu un Master 2 alors que j’avais en poche un DUT (diplôme Bac+2).

Il est important d’être bien entourée et soutenue, et pour cela, l’équipe VAE de Nanterre m’a très bien accompagnée, tout au long des différents rendez-vous et ateliers. Personnellement, j’ai pu effectuer ma VAE au rythme d’un cycle universitaire, ce qui m’a permis de rester motivée, et d’avancer sur le rapport à produire, et aussi de ne pas me décourager. Je conseillerais donc de faire ce parcours dans un délai relativement court, dans la mesure du possible.

Si c’était à refaire, sans aucune hésitation, je recommencerai !"

Sébastien T. - Sciences politiques

"La VAE est une démarche longue et exigeante. La VAE m’a apporté un diplôme, certes, mais la période pendant laquelle j’ai travaillé à la constitution de mon dossier et à la rédaction de mon mémoire a été véritablement bénéfique. J’ai pu effectuer un bilan approfondi de mon parcours, m’interroger sur la cohérence de mon parcours, sur les activités professionnelles qui m’ont intéressées, sur les compétences mobilisées et celles dont je ne disposais pas. Humblement, je me suis remis en position d’apprentissage et ai dû remettre à jour mes connaissances et en acquérir de nouvelles pour présenter un dossier le plus complet possible.

Pendant les 18 mois qu’a duré ma démarche de VAE, j’ai mené un travail solitaire, mais n’ai jamais été isolé. J’ai régulièrement mobilisé mes proches et mes collègues (anciens et actuels) et ai pu bénéficier d’un accompagnement régulier et de qualité par le Service de la Formation Continue et les deux conseillers VAE successifs qui m’ont suivi.

Convaincu de l’intérêt d’entamer une démarche VAE, je suis devenu aujourd’hui, par mes fonctions professionnelles, un ambassadeur convaincu de la VAE, d’autant plus convaincu que j’ai su mener à terme un tel projet."

Mis à jour le 22 février 2019